L'idée arrive en France de promouvoir les emplois payés moins que le SMIC. Une suggestion de Pascal Lamy, partant du postulat qu'il vaut mieux un petit job que pas de job du tout.

Cela je pense que c'est exact. Pas forcément financièrement mais tout au moins socialement, dans tous les cas, et aussi parce que retrouver le rythme du travail est très difficile après une longue période d'inactivité. Passer de n'avoir aucune contrainte, être chez soi à devoir, du jour au lendemain, respecter des horaires, s'intégrer dans une équipe où on ne connait personne, devoir s'adapter à une entreprise... tout cela est extrêmement lourd. Avoir gardé une activité permet de s'intégrer beaucoup plus facilement au monde du travail et à ses contraintes.

Image_40000376yaourt

 N'empêche. Des emplois payés moins que le SMIC, cela me pose question. Certes, en Allemagne les 400 € jobs ont été mis en place par Schröder avec un certain succès pour enrayer le chômage dans une situation de crise extrêmement difficile en Allemagne. Mais l'Allemagne n'est pas la France. La vie y est incontestablement moins chère: le prix de l'immobilier, le coût de la vie, l'électro ménager, le textile et l'habillement... de plus l'économie se porte mieux ... ! Faites vos courses dans un supermarché allemand, c'est un vrai bonheur! En plus ils ont des yaourts absolument délicieux!

Alors que vivre avec un SMIC en France est déjà inimaginablement difficile.Alors pourquoi la vie est-elle si chère en France ?

Alors là...à part le fait qu'il y en a qui s'en mettent plein les poches ... que l'entente règne entre les grands de l'industrie agro alimentaire... que notre train de vie institutionnel (et vive la VIème république!) nous dépasse... que le prix d'une maison est devénu très élevé et donc les loyers...  je n'en ai aucune idée!

Il est donc malhonnête de comparer ce qui n'est pas comparable. Sauf à imposer une baisse de prix générale. Allez Manuel, un petit effort! ça, c'est socialiste!

Pour remettre les choses dans leur contexte, les 400 € Jobs de Schröder devaient n'être que temporaires. Et les salaires devaient être augmentés dès que l'économie se porterait mieux. A Merkel a été élue, les mesures prises par Schöder ont payé... mais Mme Merkel a maintenu les 400 € ... A l'heure où les Allemands votent pour un SMIC, allons-nous faire l'erreur de nous croire plus malins?

Malheureusement, ça, c'est bien possible!