hochet-chenille

 

  Oui, un gadget pour amuser la galerie!

Certes, il y a des femmes et des hommes qui portent la profonde conviction de la justesse de ce combat - car cela en est un! Et je les admire!                         Certes, dans notre pays comme dans bien d'autres nous avons fait des progrès considérables.

Pour autant, les forces contraires - religions, conservatismes, indifférence, appât du gain - sont telles en nombre et en puissance que ce qui devrait être naturel est devenu mission impossible. Depuis des années les constats sont tirés, et malgré tout, rien ne change. Les grandes déclarations d'intention sont formidables et sans aucun intérêt car jamais suivies d'effets.

Les pauvres, pauvres entreprises n'ont pas les moyens d'assurer le même salaire aux femmes qu'aux hommes, vous comprenez, ça les ruineraient!

On dirait les patrons des mines en Angleterre de "qu'elle était verte ma vallée" de Llewellyn -moi non plus je n'ai jamais su le prononcer! - qui refusaient violemment que les enfants arrêtent de travailler dans les mines sous peine de fermeture.

Et lorsque notre destin est aux mains de l'Europe, c'est pire ! Le mois dernier, l'alliance religieux - conservateurs - verts du parlement européen a rejeté une énième loi sur l'égalité hommes - femmes sous différents prétextes. 

Voilà pourquoi l'Europe n'intéresse personne et qu'elle n'est plus qu'un chiffon rouge agité par le FN pour exister. Elle s'est faite économique, financière, ça oui. Mais elle a totalement oublié les peuples dont elle se fiche royalement.

Voilà pourquoi le PS aurait dû se postionner avec force contre le TCE en 2005, symbole de cette Europe là dont les peuples de gauche ne voulaient pas. Et ils l'ont dit! Le PS a encore raté le coche à ce moment là, et il le paie encore aujourd'hui. 

Mais l'Europe n'est pas la seule, les pays conservateurs sont à la manoeuvre, et si la situation des femmes dans les pays occidentaux est enviable par rapport à d'autres, c'est parce qu'ailleurs, elles sont asservies, tuées, violées, spoliées en toute impunité. Et ça, c'est un crime contre l'humanité. Mais on s'en fout, hein, ce ne sont que des femmes après tout.