A ce qu'il paraît en tout cas! je ne suis pas forcément d'accord. Mais dans le cas présent, c'est vraiment à espérer!

La débauche de réactions consternées après le scrutin aux élections européennes de la semaine dernière après le score du FN à 25% serait presque comique si les faits n'étaient pas si graves.

Entre les uns qui découvrent l'eau chaude et les autres qui découvrent, ébahis, les conséquences de leurs actes (?), sans jamais évoquer la moindre responsabilité de leur part, cette soirée électorale était pathétique. 

Je sais bien qu'on ne refait pas le passé. Mais admettre a minima nos erreurs est le seul moyen d'en tirer les leçons. Et si les Français sont capables d'entendre et d'accorder leur indulgence à un élu qui reconnait s'être trompé et qui assume son erreur honnêtement, sincèrement, jamais à celui qui s'obstine à nier s'être trompé et qui persévère.

L'erreur de 2005 sur le traité constitutionnel européen fait long feu; 70% de participation, 55% de NON sur lesquels on s'assied, ça laisse des traces.

1 il ne fallait pas réclamer de referendum

2 il ne fallait pas positionner le PS pour le oui (j'ai fait activement campagne pour le non et je ne le regrette absolument pas, le PS a raté le coche à ce moment précis. A commencé un lent mais inexorable recul d'un PS de gauche dans l'esprit des gens pour l'inscrire dans la foulée des partis socio démocrates européens qui sont de gauche comme moi je suis nonne).

3 il ne fallait pas le faire passer en force malgré le résultat.

Avez-vous entendu depuis un politique reconnaitre son erreur? Critiquer les conséquences de tout cela, alors ça oui! Mais faire amende honorable, jamais!

Alors, quelle conséquence positive pouvons-nous espérer de ce désastre ? que les politiques se remettent en question? euh, non, ça je n'y crois pas, à les écouter commenter les résultats, ils n'y étaient pour rien.

Peut être alors, l'Allemagne daignerait-elle sortir de sa splendide suffisance et de son égoïsme pour avoir peur d'une France nationaliste qui s'appauvrit trop pour rester le partenaire historique leader de l'Europe. La grande puissance qu'est l'Allemagne a des raisons d'être inquiète. Ils ont peut être serré un peu fort ! Pour vendre aux Chinois, il ne fallait pas marcher sur la tête des partenaires européens.

Réorientez l'Europe! Que les élections européennes ne soient plus le refuge pour politiques désoeuvrés! que ce ne soient plus les techniciens qui dirigent. Lâchez-nous avec votre déficit à - de 3%! Si le déficit de l'Allemagne était à 5%, 5% serait la limite! Revoyez les missions de la BCE. L'Europe ne doit pas être qu'une machine à gagner de l'argent pour quelques nantis aux dépens de millions de personnes. Car la misère conduit à la révolte, et TF1 ne pourra pas occuper les cerveaux indéfiniment!

Alors, Angela? On fait quoi?