Première chose à faire : trouver un beau nom pour la nouvelle région, plus court si possible. 

2004, 2010, 2015. Trois élections régionales qui se suivent et ne se ressemblent pas ! Je ne suis plus élue, et pour moi cela sonne la fin de mon engagement politique. De moins en moins important au fil des années il faut bien le dire! A force de désillusions, j'avais commencé bien avant aujourd'hui à prendre du recul.

L'élection du jour porte aux responsabilités les Républicains. Les électeurs de gauche ont fait le job. Puisse Xavier Bertrand ne pas se comporter comme Jacques Chirac et ne pas oublier à qui il doit sa victoire. Parce que si on regarde bien, la Droite n'avait pas les moyens de gagner seule. Et il n'y a pas de quoi pavoiser. Un FN à plus de 40%, c'est une catastrophe!

Pour certains, il aurait fallu laisser le FN gouverner les Régions convoitées. Pour les uns, parce que la seule solution c'est ça : les électeurs FN.             Pour d'autres, le seul moyen de prouver que ce parti serait fatal pour les Régions, voire pour le pays, est de lui donner le pouvoir, pour éliminer l'argument du "on n'a pas essayé". Quand on en arrive à de telles extrêmités - sans jeu de mots - c'est qu'on est vraiment à bout d'arguments!

Et il va en falloir des arguments pour réussir à remettre le FN à sa place! Moi, j'ai fait ma part en politique, j'avais décidé, dès le début de mon engagement, de consacrer quelques années de ma vie à améliorer le sort des gens.Aux dépens de ma vie, de ma famille, de ma carrière professionnelle. Je l'ai fait en luttant contre l'illettrisme, avec l'Education. Maintenant j'arrête. On critique trop ceux qui ne savent pas s'arrêter pour critiquer cela aussi,je pense.

Je voudrais que les jeunes générations s'investissent à leur tour en faisant face à tout ce qui fait monter le FN. Les calculs politiques ne suffiront pas longtemps à contrer l'extrême droite. Ce n'est qu'en luttant pied à pied contre ce qui fait que des électeurs votent FN en masse qu'on renverra ce parti dans ses cordes. 

En aurons-nous le courage ? Le courage de regarder lucidement nos faiblesses, nos manques de courage, nos incohérences? Je l'espère... est-ce que j'y crois? C'est une autre question! Surtout quand j'entends que, bah finalement le PS ne s'en sort pas si mal et que la Droite les a quand même gagné ces Régions...