J'avais évoqué il y a quelques mois la place de la femme en politique et son rôle. La parité existe de par la Loi (heureusement) mais la question doit se poser en terme de représentation et responsabilité. Nous avons, effectivement, constaté que très peu de femmes étaient tête de liste aux dernières élections municipales.

Par conséquent très peu sont Maires aujourd'hui. Alors on peut trouver des raisons multiples à cela. Ces raisons peuvent être bien évidemment personnelles. D'ailleurs ceux qui considèrent qu'il n'y aucun problème en terme d'égalité ne retiendront que celles-là. Pourtant, il faudra bien admettre, un moment donné, que le système est fait pour que tout soit cloisonné et verrouillé aussi bien pour les femmes que l'ensemble des diversités (culturelles, sociales, territoriales ... ) de la population.

Ainsi il sera effectivement plus difficile de considérer qu'il existe des discriminations parce que les populations dont il s'agit ne revendiqueront rien finalement ! Nous avons eu encore un bel exemple cet après-midi à LMCU où tout le monde semble se demander où sont les femmes !

 Alors peut-on encore considérer que l'ensemble de la population est représentée aujourd'hui en politique ... !?

Farida Ghoul

 

Je vais ajouter à cet article, pour lequel je remercie Farida, cette très intéressante étude sur la sociologie des adjoints au Maire. C'est très parlant! Après cela, il reste deux choses à dire :

1 les femmes doivent se bouger

2 de qui se moque t-on?

Pour être entendues, va t-il falloir crier au scandale ? Je n'aime pas cela. Cette manie de se poser en victime en dénonçant toutes sortes de discriminations! tout le monde est discriminé aujourd'hui! Malheureusement, cela ne fonctionne que si on prononce ce mot magique qui sème la panique. A moi, Olympe de Gouge, Antoinette Fouque, Simone Veil, Elisabeth Badinter... ! je me fiche des courants féministes. Ils ne servent qu'à morceler et à affaiblir l'engagement. Alors que les femmes ont besoin d'une voix forte, nationale, charismatique qui puisse contrer l'aspect insidieux qu'a finit par revêtir l'autorité masculine. Le plafond de verre, la répartition des tâches ménagères, les salaires et les retraites inférieurs, les femmes chefs de familles monoparentales, l'image... tout ce qu'on nous présente comme normal parce qu'on l'a intégré dans notre mode de pensée. 

Pour autant rien ne se construira contre les hommes. Il n'y a qu'ensemble que nous y arriverons. Nous sommes faits pour vivre ensemble et ils savent être nos meilleurs amis et alliés. De toute façon, ce sont eux qui décident alors ...

Najat Vallaud Belkacem a encore du pain sur la planche!